Écrit sur du vent

13-06-07_art6_humeur,vent,mont.fluxChers lecteurs invisibles, je ne vous entends pas mais je vous écoute. On me dit, ça et là, que mes posts sont trop longs. ça fatigue. J’acquiesce. J’y mets du mien, du moins j’essayerais (déjà perdu pour celui-ci). C’est vrai, moi le premier, ça m’use de devoir avaler de la tartine en ligne. Tout pareil, scroll rolling, je slide, sautille de l’interligne. Pour autant, ce formatage du post et du gazouillis m’horripile. Court et concis, c’est la règle. Ta vie en quinze caractères, une vidéo de Utube, un pix, un stream…ça repose et ça aide à tenir. C’est que la machine, il faut l’alimenter quotidiennement et que l’attention du lecteur, forcément saturée des milles sollicitations qu’il s’inflige, n’est pas exponentielle.
Lire la suite