nuitamment

nb-02 - Copie

L’année 2015 (cinématographique du moins) s’ouvre sous les meilleurs auspices : ceux du cinéaste Paul Vecchiali, dont on pourra découvrir ce mercredi en salles le dernier film et, dans la foulée à partir du 11 février, le premier volet d’une rétrospective : quatre films cruciaux des années 1970 présentés en copies numériques restaurées (« L’étrangleur », « Femmes Femmes », « Change pas de main » et « Corps à cœur »). « Nuits blanches sur la Jetée » est une étape significative dans la filmographie du cinéaste qui s’inscrit à la fois dans le droit fil de l’œuvre passée, tout en donnant l’impression d’une étonnante juvénilité créative. continuer la lecture>