mythe et légende

Une banale scène de courses dans un supermarché local. Un adolescent pousse laborieusement un caddie le long des gondoles. Il piétine l’air accablé ; dans son sillage, sa mère choisit lentement les provisions. Quand il lève le nez, il aperçoit une fille blonde, face à lui, dans le fond du rayon. Elle se dandine de son côté. Dès qu’elle le voit, elle mime l’indifférence. Le regard de Rob est plein de friction et d’appréhension. Vient le moment où les deux chariots se croisent, en plein milieu du passage, avec le violent sentiment que l’espace se rétrécit, d’un coup. Impossible de se regarder sinon furtivement, à la volée, la vue embuée par la proximité. Elle, jubile intérieurement, tandis que lui, se retourne après coup, pour un dernier regard dérobé dans son dos. Elle le sait ; elle sourit en douce, satisfaite. Désormais, Rob n’aura de cesse de courir après cette image, « la fille du magasin », pour retrouver le trouble de ce court instant partagé.

 C’est le fameux émoi du supermarché, un classique instantané.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s