Biopique

art9_ima,lurson_aWilliam Lurson est né en 1975 à minuit. Ce premier coup du sort a fait de lui un indécrottable couche-tard. Maman et Papa s’aimaient encore même si lui, n’est pas venu à la maternité et elle, l’a publiquement regretté par la suite. Passée sa première dent de lait, Willy se tape Rosebud à la téloche, joue un peu à Goldorak, et s’empresse de mater Amberson d’une goulée. La suite est cahin caha parce que Charlton Heston en mexicain grimé ça le fait moyen. Intoxiqué par sa mauvaise prose, Lurson se dit finalement qu’il pourrait utiliser ses cinq doigts à quelque chose et laisser les 5 autres au repos. Puis, comme il appartient à la veine des pusillanimes végétatifs, il s’avoue que c’est bien plus commode de taper sur la camelote plutôt que d’encourager les besogneurs, voire de se remonter lui-même la manche. Ensuite? On l’a vu dans le Vercors, se calter par l’arrière de la salle municipale, et on l’a rattrapé par le col. Il saignerait souvent du nez. Sa vie est un roman.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s